Accueil / Maraîchage / Les cultures "interdites"


Les cultures "INTERDITES"

Sujet posté le 21/10/2019 à 21H31 par YUMIZ
YUMIZ 21/10/2019 à 21H31

Bonsoir à tous,

M'étant récemment lancé dans le maraichage, cela fait quelques temps que je me suis penché sur cette activité : sa structure, son organisation, son optimisation, et surtout, sa rentabilité. J'ai pris en compte les données du jeu, mais également des avis ici et là, de joueurs confirmés.

Au fil de mes démarches et calculs, j'ai pu déterminer certaines cultures dites "interdites", c'est-à-dire les cultures qui nous feront perdre de l'argent. Avant tout, il faut savoir que j'ai pris en compte l'ensemble des dépenses à savoir :

  • Semi/plantation : coût d'une pousse (semence ou plant)
  • Irrigation : coût de la consommation en eau
  • Emballage et conditionnement
  • Main d'oeuvre : coût en récolte et en conditionnement
    • Le salaire moyen d'un ouvrier est d'environ 1120€, soit environ 7,27€ le PA ouvrier utilisé.
  • N'ont pas été prises en compte les dépenses relatives à l'investissement (bâtiments et matériels)
  • N'ont pas été prises en compte les dépenses dérisoires en engrais, et en traitements qui sont aléatoires

A cela, j'y ai ajouté les recettes prévisionnelles basées sur le rendement et les prix de vente de base, avec d'une part la vente au grossiste, et d'autre part la vente sur marché.

De cette analyse, j'en ai conclu que :

  • Le chou fleur est la seule culture à être déficitaire, appelée "culture interdite", que la production soit vendue au grossiste ou sur le marché, vous ne retomberez JAMAIS sur vos pieds.
  • L'aubergine, le chou brocoli, le chou de Bruxelles, l'épinard, la laitue, le melon et le poireau, sont des cultures qui ne sont bénéficiaires que sur les marchés. A partir du moment où vous vendez votre production au grossiste, vous perdrez de l'argent.
  • La tomate et la fraise sont les cultures les plus rentables sur le long terme.
  • La tomate, la courgette et le radis sont les cultures les plus rentables quotidiennement. 
EDMONDO 24/10/2019 à 22H23

Hum intéressant. C’est vrai que l’activité maraîchage est quand même compliquée à rentabiliser et cela sans compter l’investissement matériel. La gestion des employés une vrai galère. 

La vente aux coopératives ainsi que la vente à la ferme seraient un vrai plus tout comme l’ajout de nouvelles cultures (courge , asperge ,...) surtout en période creuse. 

YUMIZ 25/10/2019 à 00H04

Le maraichage est probablement l'activité annexe la plus délicate à gérer. Elle offre une rentabilité très limitée, voire inexistante pour certaines cultures comme je l'ai indiqué plus haut. Et comme tu le dis, dés que tu as un peu de surface, il devient d'autant plus difficile de gérer la masse salariale.

Il serait temps que les hommes en rouge se penchent sur cette activité délaissée par beaucoup, aussi bien par eux que par les joueurs mêmes...

KAMAROV 25/10/2019 à 21H25

Je m'étais lancé dans le maraîchage et au moment de la récolte, aucun contrat avec les grossistes et rien ne s'écoulait sur les marchés donc tout a fini a la poubelle, fermeture j'ai arrêté de jouer pendant deux ans.

YUMIZ 25/10/2019 à 23H01
Tout a fait. Le problème du maraîchage reste sa rentabilité, très limitée par les débouchés de la production. La vente se fait soit au marché, soit aux grossistes. Et encore, vendre aux grossistes est tellement aléatoire... Aucun contrat comme on peut avoir avec les contrats plants dans les coopératives. 
FERME LAURENT TREMBLAY ENR. (VIP) 26/10/2019 à 10H41

Salut!  Il y a des légumes qui se vendront bien que s'ils sont accompagnés d'un gros vendeur comme les tomates.  Je pense ici à la laitue et au radis.  Au marché, la laitue est un bon vendeur et rapporte bien si tu as des tomates a vendre aussi, sinon tu en vends beaucoup moins.   Les radis, seuls ne sont pas le meilleur vendeur aux marchés, mais si tu as d'autres bons vendeurs en plus, on t'en achetera plus. 

Comme tu as du le voir, je tente de survivre en ayant que le maraichage sur ma ferme expert.  Je pense qu'en 13 ans sur simagri, c'est le défi le plus gros que je me suis donné.  

Merci pour tes recherches.  J'avais jamais fait le calcul, mais par expérience, je sais que des cultures sont loin d'etre payantes.   



____________________

YUMIZ 03/12/2019 à 14H39

FERME LAURENT TREMBLAY ENR., je fais mes 4 grossistes par jour et je n'ai jamais remarqué quelque chose de tel, en es-tu certain que la composition de ton utilitaire fait varier les ventes ?

Ce que j'ai pu remarquer cependant, c'est qu'il est préférable d'avoir un petit nombre de "lots" car le grossiste achète un nombre de lots similaire (une petite dizaine). Vaut mieux vendre 10 lots de 1500kg que 10 de 150...

SOMEWHERE 04/12/2019 à 01H38

Perso j'ai constaté qu'en dehors des tomates et des fraises c'est quasiment impossible de gagner de l'argent au Canada. Car même si certaines cultures sont rentables sur le papier, comme les haricots verts par exemple (du aux faible cout en PA) en pratique c'est tellement difficile de jongler entre les employés que c'est ingérable. Même chose avec la laitue, d'un point de vue théorique les bénéfices pourraient être pas si mal, en pratique si t’arrive a ne pas perdre d'argent c'est un exploit.

Il faut également prendre en compte les températures selon le serveur où on est, certaines cultures sont impossibles hors serre, la pousse restera à 0%. C'est le cas des radis en fevrier/mars/avril par exemple, le zéro végétatif est à 1°C et il fait systématiquement bien plus froid que ça à cette période, c'est aussi le cas de l'aubergine, du panais en mars/avril, de la laitue en mars ou de l'aïl d'hiver, tout ça restera à 0% de pousse (ou a quasiment rien) sans serre.


Avec les fraisiers on a pas ce problème et peut embaucher pour 3 mois, avec les tomates forcément vu que c'est obligatoirement une serre bah on a pas le problème, et niveau employé on peut faire du CDI, ainsi on arrive relativement facilement à une bonne utilisation des PA.

YUMIZ 04/12/2019 à 10H29

Il est vrai que le maraîchage est différent selon si l'on cultive en France ou au Canada en raison des températures.

En réalité, cela dépend de la taille de la structure de maraîchage. Si la structure est petite, il est d'autant plus difficile de gérer les employés car chaque employé supplémentaire non utilisé a un coût important. Et surtout, si la structure est moyenne voire grande, il est impossible de vendre sa production sur les marchés. On doit nécessairement passer par les grossistes. Certaines cultures deviennent alors déficitaires. SOMEWHERE, c'est notamment le cas de la laitue puisque tu en parles.

Rien ne vaut les tomates et les fraises, mais cela demande un très très lourd investissement (le coût des serres est exorbitant).

Aujourd'hui, je pense avoir trouvé une bonne rotation dans mes cultures maraîchères, avec une production annuelle sans interruption, tout en générant des bénéfices. Actuellement, avec 110 000m2 de Navets et 110 000m2 de Haricots, 2 cultures complémentaires, je génère en moyenne... 6 000€ de bénéfices par jour... C'est risible, mais ça me permet de ne pas perdre d'argent en attendant la période des radis... qui me permettent de générer 30 000€ de bénéfices par jour.

SOMEWHERE 04/12/2019 à 16H01 04/12/2019 à 16H10

De mon coté je vais tenter de passer en production 100% tomates, avec un objectif de 60t par jour, on verra ce que ça donne.

L'activité maraichage serait surement beaucoup plus facile si on pouvait gérer les PA aussi facilement que l'activité ferme, néanmoins je trouve ça bien aussi d'avoir des activités difficile, le risque c'est juste un joueur qui voudrait se lancer là dedans sa avoir une ferme qui finance ses pertes en maraichage.


Sinon y'a un truc que j'ai pigé, tu met un cout en eau, mais l'eau c'est gratuit...

YUMIZ 04/12/2019 à 20H57

C'est un bel objectif, 60T! Il te faut "seulement" 120 000m2 de serre pour avoir ce niveau de production. Tu comptes construire quel type de serre ?

Pour moi, ce n'est pas tant la gestion des employés qui me dérange. C'est surtout le manque de débouchés avec une vente limitée, et une rentabilité très discutable hors marché.

L'eau, ce n'est pas gratuit non. Simultanément, je cultivais 150 000m2 de courgettes, ce qui représentait une consommation journalière d'eau de 2 250 000 litres. Même si j'ai quelques sources d'eau sur mes parcelles, c'était très loin d'être suffisant. Sur la période de pousse, cela a représenté l'équivalent de 81 000€ de consommation d'eau.

SOMEWHERE 05/12/2019 à 12H53

Pour l'eau c'est prélevé automatiquement des cuves, le cout des cuves étant franchement ridicule, c'est pour ainsi dire gratuit. Ma facture d'eau pour la saison c'est environ 1500€ (remplissage des bacs à eau des prairies via canalisation).

YUMIZ 05/12/2019 à 17H34

Je suis une petite structure, je n'ai aucune canalisation car je trouve cela trop cher dans l'immédiat (j'ai d'autres priorités de financement). Durant la saison 65, qui n'est pas encore terminée donc, ma facture d'eau s'élève à 103 839€. En période de pousse, je dépense environ 5000€ par jour en eau. Ce sont des dépenses "ridicules" pour les grosses structures, pas pour des exploitations comme la mienne. C'est pourquoi je comptabilise le coût en eau.

SOMEWHERE 05/12/2019 à 19H03

Il n'y a pas besoin de canalisation pour le maraichage, juste de cuves.

YUMIZ 05/12/2019 à 20H11

Oui, mais les cuves tu les remplis comment, en dehors de l'achat d'eau ?

DREIDREI 06/12/2019 à 06H54

Elle se remplissent avec l eau de pluie, construit plus que tes besoin et tu aura une réserve, perso pour mes animaux je ne remplit jamais les cuves ^^

SOMEWHERE 06/12/2019 à 11H47 06/12/2019 à 11H47

Généralement avec une semaine de réserve d'eau ça suffit largement pour que la pluie suffise et qu'il n'y ai pas besoin d'acheter d'eau, en tout cas au Canada, en France c'est peut-être un peu plus, 2 semaine ? Donc si t'as besoin d'un million de litres par jour tu construit 15 millions de L de  cuve et voilà.

YUMIZ 06/12/2019 à 12H54

Ah oui, vu comme ça... Le problème, c'est que pour construire des cuves de contenance de 15M de litres, je dois débourser 1M5, et autant dire que je ne les ai pas joy

SOMEWHERE 06/12/2019 à 16H13

C'est juste un exemple au pif, le chiffre est probablement pas bon. Et encore une semaine c'est très large déjà. Mais si tu dépenses plus de 100 000€ d'eau en une saison à mon avis t'auras vite amorti quelques cuves en +, sûrement en moins d'une saison.

YUMIZ 07/12/2019 à 03H22

Dans l'immédiat non, construire des cuves est beaucoup moins intéressant que d'acheter l'eau. Sur une saison, je vais dépenser en moyenne 150 000€. Ce qui, si je construits une cuve, peut m'apporter un stock de 1 500 000L supplémentaires. Très insuffisant pour combler mes manques en eau sans être quand même obligé d'en acheter. Donc j'investis d'un côté, tout en continuant de dépenser en eau de l'autre. Pas du tout intéressant pour moi. Des investissements structurels aussi lourds sont intéressants pour des grosses structures comme la tienne par exemple.

Après, sur le principe, je suis tout à fait d'accord avec toi. Je calcule théoriquement ce que me coûte le maraîchage, mais en réalité, certaines dépenses et recettes varieront forcément. Côté dépenses, on a l'eau, mais on a aussi le coût en PA (j'ai calculé un salaire moyen par PA, donc coût estimatif). Côté recettes, j'ai considéré le prix de vente indiqué par SimAgri, mais la réalité est différente en raison de l'existence de plusieurs paramètres (les ventes aux marchés/grossistes dépendent de plusieurs variables).

Pour voir ce que coûte réellement, et ce que rapporte le maraîchage, il faut l'essayer et faire le bilan à la fin de la saison. C'est à la fin du bal que l'on paie les musiciens, dirait-on. 

FERME LAURENT TREMBLAY ENR. (VIP) 07/12/2019 à 19H19

@ YUMIZ, si tu veux réellement voir ce que te coute et te rapporte le maraichage, il faut ne faire que ça.  Et je te souhaite bonne chance si tu relèves ce défi sur le serveur Expert.   :-)



____________________

YUMIZ 07/12/2019 à 19H51

FERME LAURENT TREMBLAY ENR., sans parler de ne faire que ça, je ferai un bilan financier exclusif de l'activité maraichère en fin de saison. Ca me permettra de voir si cela me coûte plus que ça me rapporte...

Bravo pour le défi que tu t'es lancé, je te le laisse bien volontiers haha

SOMEWHERE 07/12/2019 à 20H28

Ne faire que du maraichage c'est possible à mon avis avec un petit capital de départ, mais sans ça c'est quand même très compliqué. D'autant que le Chef de Culture est indispensable donc pour une petite structure il monopolise pas mal de ressources avec son salaire.

FERME LAURENT TREMBLAY ENR. (VIP) 09/12/2019 à 10H14

@ YUMIZ, sur un autre post, tu peux voir où j'en suis a propos du défi de ne faire que du maraichage.  Je commence juste à respirer un peu mieux, mais je ne suis pas sorti du bois, mais les affaires vont mieux.  Il y a pas de place à l'erreur, au début et les 4 employés indispensables, il faut les payer quand même, meme s'ils ne font que passer le balai.  :-)



____________________

YUMIZ 09/12/2019 à 10H37

Oui oui, je le suis avec attention d'ailleurs!

Le maraîchage sur le serveur Expert n'est pas une mince affaire, ce qui en fait un très beau défi à relever!





Répondre

Comment bien poster et ainsi rendre le forum agréable :
- Respecter la charte SimAgri ;
- Ne pas faire de pub pour sa propre ferme ou sa propre activité, ne pas faire de spam (poster le même message plusieurs fois), ne pas poster de message sans aucun intérêt, ne pas faire de hors sujet ;
- Ne pas abuser du langage SMS et s'appliquer à rédiger de manière compréhensible ;
- Effectuer une recherche sur le forum afin de ne pas poser des questions récurrentes, poster dans un sujet unique (si celui-ci existe) afin de centraliser l'information ;
- Ne pas confondre le forum avec la hotline (si votre problème ne concerne que votre ferme et s'il nécessite selon vous l'intervention d'un administrateur) ;
- Poster votre message dans le forum et la catégorie adéquat.
Message :